La Volaille de Bresse AOP : infos et dossier de Presse

Dossier de Presse 2017

L’Appellation d’Origine Protégée distingue la Volaille de Bresse au niveau européen. Mais c’est tout d’abord en 1957 l’obtention de l’Appellation d’origine Contrôlée qui balise son histoire. Elle est le fruit d’un long combat pour faire reconnaître la spécificité d’une race – la Gauloise Blanche de Bresse – d’un terroir et d’un savoir-faire ancestral !

La Volaille de Bresse
Elle a un plumage entièrement blanc, y compris le camail, cet ensemble de longues plumes qui recouvrent le cou et la poitrine du poulet.
Ses pattes sont bleues et entièrement lisses. Sa crête est rouge vif, simple, à grandes dentelures.
Ses mandibules rouges qui pendent sous le bec, appelées barbillons, sont rouges, les oreillons de chaque côté de la tête sont blancs ou sablés de rouge.
Sa peau et sa chair sont bien blanches.

Les prairies
La Volaille de Bresse a de la place ! Elle dispose d’un minimum de 15 m2 de prairie d’herbe bien grasse  et d’un poulailler spacieux, 12 poulets maximum par m2.

L’alimentation
A chair savoureuse, alimentation équilibrée et riche ! Des céréales – blé et maïs – produites SUR LA ZONE A.O.P. BRESSE et garanties sans OGM, des produits laitiers sont au menu des poulets, poulardes, dindes et chapons de Bresse ! Mais toutes ces volailles doivent trouver elles-même 1/3 de leur nourriture dans la prairie. Ce sont des chasseuses qui inlassablement mangent tout au long de la journée des vers de terre, des mollusques, de l’herbe et des graines. Lors de la période de la finition, en fin de vie, elles restent au repos au minimum 10 jours dans une cage appelée « épinette » à l’intérieur d’un bâtiment sombre et aéré. Elles ne font alors que dormir et manger : céréales de Bresse, souvent mélangées sous forme de pâtée, à du « babeurre »…elles deviennent alors très dodues.

Seule volaille à avoir une appellation d’origine, la Volaille de Bresse est un met succulent, diététique, facile à cuisiner et dont la saveur est garantie !

Bon appétit !